LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LA BONNE GOUVERNANCE

En 2017, l’Indice de perception de la corruption[1] (IPC) de Transparency International classe Madagascar au 155ème rang mondial  sur 180 pays. La banalisation, assortie à la relative léthargie des entités concernées, rend la lutte contre la corruption difficile et improbable. Près de 35 milliards d’Ariary (environ 11 millions USD) annuels de manque à gagner pour l’Etat, et 3,6% du revenu annuel des ménages engloutis par le paiement de pots-de-vin de toute nature[2]. Les conséquences sur les plus pauvres est encore plus grande : elle les prive des ressources, des infrastructures et des services publics (justice notamment) auxquels ils devraient normalement avoir accès au moindre coût.

Pour répondre à ce fléau, le parti OM entend agir sur plusieurs fronts : Renforcement et application des politiques et stratégies de lutte contre la corruption, éducation des citoyens, audit des comptes, information sur les dépenses publiques, application des lois à toutes et à tous, développement d’approches décourageant la pratique de la corruption etc.

La revalorisation du statut  des fonctionnaires fait partie intégrante des préoccupations du parti OM  pour réussir ce combat. Le parti OM entend mettre en place  un système incitant la performance, la motivation et la fierté d’être fonctionnaire.

Le parti OM s’engage également à procéder au renforcement de l’autorité de l’Etat pour consolider l’Etat de droit. Cet aspect passe par une meilleure représentation de l’Etat au niveau local ainsi que l’amélioration du système judiciaire et sécuritaire en général.

En outre, Le parti OM s’emploiera à renforcer le système d’état civil comme la numérisation des copies d’acte de naissance, des certificats de mariage et de décès, l’informatisation  de la carte d’identité nationale ainsi que  la centralisation des données. Il s’agit d’assurer à toute la population ses droits et avantages sociaux.

  NOS RESSOURCES NATURELLES COMME BASE DE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT
  LA DECENTRALISATION ADMINISTRATIVE ET ECONOMIQUE
  LE SYSTEME DE MICRO FINANCE GARANTISSANT L’AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE DES COUCHES LES PLUS VULNERABLES
  MOBILISATION DES FONDS DE LA DIASPORA
  PROTECTION DE LA POPULATION, EN PARTICULIER DES COUCHES LES PLUS DEFAVORISEES, DES EFFETS DES ALEAS D’ORIGINE NATURELLE ET ANTHROPIQUE
  VALEURS ET PRINCIPES
  LA SECURITE GARANT DU DEVELOPPEMENT
  MOTEUR DE DEVELOPPEMENT
  FAIRE DE LA JEUNESSE UNE FORCE DE DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE DU PAYS
  UN DEVELOPPEMENT RURAL AMBITIEUX BASE SUR L’AGRI BUSINESS
  UNE POLITIQUE DU TOURISME ASSURANT LE DEVELOPPEMENT ET L'EPANOUISSEMENT DE CHAQUE REGION ET ADAPTEE AUX VALEURS MALAGASY
  LA DIPLOMATIE AU SERVICE DE L’ECONOMIE
  DES COMPETENCES DE QUALITE
  POLITIQUE DE SANTE POUR TOUS
  VERS UNE ENERGIE DURABLE, PRODUCTIF ET EQUITABLE